L'amour charnel, l'amour sensuel

 •  Comments (0)





De l'importance des mots qui éveillent l'amour

Interrogé sur la meilleure manière d'établir les préliminaires, le Rambam (Déot 5:4) dit: "il devra lui parler, la faire rire un peu, de façon à la détendre".

Nos Sages ajoutent: "celui qui veut des garçons qui soient des Bnéi Thora, devra scruter ses actions et séduire son épouse avant l'acte sexuel. Il est évident que tout ce qui enflamme les sentiments et la joie est Kadoche (saint)." (Messe'het Kalla) (Aussi longtemps que ce n'est pas obscène).

A partir du moment où ils ont commencé l'intimité conjugale, il est interdit de parler d'autre chose que de leur amour. La raison est que les discussions à ce moment là peuvent les distraire et donc affaiblir leur joie. Il est par ailleurs fondamental pour l'homme de ne pas penser à une autre femme, et la femme à un autre homme, cela est le principe des 9 Midot décrites plus loin. (Chita Mékoubetset - Nedarim 20b - Chaar hakedoucha La raavad).

D'après le Tour: "Il parlera avec elle de façon à éveiller son désir à lui (certains disent son désir à elle). (Ora'h 'Haim 240 - Pricha 20) La Guemara rapporte au sujet de rabbi Eliezer qui agissait de cette façon et que c'est la raison pour laquelle ses enfants étaient si intelligents. (Nedarim 20b)

En résumé, L'amour exige des 2 conjoints qu'ils réalisent une union totale au moyen de paroles et d'actes qui éveillent les âmes et les corps à l'amour et l'unification.

La joie associée à l'intention d'accomplir une Mitsva, engagent sur le chemin de la kedoucha (sainteté) à la fois les parents et les enfants.

Rambam insiste sur les répercussions de l'amour entre l'homme et sa femme sur les enfants à naître. "Il doit rapprocher son cœur avec des mots persuasifs, avec sa permission, désir, et amour; alors, cet amour si fort qui va se créer entre eux deux au moment de leur union donnera naissance à un être fort, intelligent et raffiné". (Igueret Hakodesh chapitre 6)

De même, le Ya'bets rappelle que "c'est de l'amour qu'ils se portent l'un pour l'autre au moment de la relation sexuelle, que dépendra l'intelligence de l'enfant à naître". Siddour Beit Yaacov. Hanagat Leïla Chabbat 6:159)

C'est lorsque l'amour véritable et l'élan des cœurs se traduisent et s'expriment par l'élan des corps, que l'enfant qui naîtra sera parfait. Ce que confirme le Séfer 'Hassidim (chapitre 362): "quand le désir est très grand, les enfants seront des Tsadikim" (des justes).

Si l'on y réfléchit bien, la force et la puissance de l'union des corps implique obligatoirement l'union des âmes de l'homme et de sa femme. Par extension, l'unité des corps participe à l'équilibre du foyer, comme il est dit: "il s'attachera à sa femme et ils formeront une seule chaire". (Béréchit 2, 24)



Les bénéficies secondaires d'une grande intimité

Donc, on peut dire que la Kédoucha (sainteté) de l'intimité conjugale et la naissance d'enfants raffinés dépendent de l'union parentale réalisée "avec un désir et une joie intenses" (Rambam Déot 5:4).

Ta'hless, comment s'y prendre? En nous gardant d'être fatigué ou de manquer de désir, ceci est évité lorsque nous aménageons notre quotidien en réservant du temps pour nourrir la relation intime.

Se donner le temps, permet aux émotions d'émerger et au désir d'atteindre la plus grande amplitude.



Donner le meilleur de soi

Il est vital que les deux conjoints prennent à cœur l'éveil de leurs émotions et de leurs corps, l'épanouissement de leur couple et donnent le meilleur de leurs forces spirituelles et physiques à la relation sexuelle; cela aura un effet positif sur toutes les Mitsvot de la Thora.



Une question d'ambiance

Nos Sages expliquent: "Si la relation conjugale ne se fait pas avec un très grand désir charnel, amour et volonté pleine et entière d'y prendre une part active, la Ché'hina (présence Divine) ne réside pas sur eux" (Iguéret Hakodèche - Léha Ramban Chap 6).

Il ne devra pas avoir de relation avec elle si elle s'y refuse, il devra donc éveiller son désir en lui parlant avec des paroles douces, avec bonne humeur et joie. (Rambam. Ichout - 15:17)

En d'autres termes, D.ieu a placé le désir charnel dans la nature de l'être humain, et il convient à l'homme d'éveiller celui de sa femme grâce à sa volonté de créer une relation forte et vive entre lui et elle, et par la connaissance de la psychologie féminine. C'est lorsque l'amour et la joie sont à leur maximum que le couple est appelé "création parfaite", qu'il réalise l'unification de leurs êtres et que cette perfection va se transmettre à leur descendance.






 
 Beth Yeshouroun Je vous recommande de visiter le site de la Communaute Beth Yeshouroun

Statistiques


Warning: fread() [function.fread]: Length parameter must be greater than 0 in /srv/disk3/547030/www/beth-yeshouroun.mywebcommunity.org/compteur.php on line 37
 Total Visiteurs:1049
Aujourd'hui : 10
En ligne : 1
Total des pages vues :0
Nombre de hits sur cette Page :