les apôtres sont-ils les auteurs de évangiles qu'on leur attribue?

 •  Comments (0)



Lorsqu'on fait une lecture attentive des évangiles, l'on ne peut s'empêcher de se demander si ce sont les apôtres qui ont réellement écrit les évangiles qu'on leur attribue.

Plusieurs faits autorisent sérieusement d'en douter.
Le premier étant le fait même que les manuscrits du Nouveau Testament, nous affirme t-on, sont en Grec, alors que Jésus et tous ses apôtres étaient des Hébreux souvent taxés d'illétrisme. Quand ont-ils appris le Grec au point de n'écrire leurs évangiles que dans cette langue ? Pourquoi avaient-ils même besoin d'écrire dans cette langue étrangère ? Et comment ont-ils choisi tous, unanimement d'écrire seulement dans cette langue spécifique, en négligeant souverainement leur propre langue que tous leurs compatriotes comprenaient ? Ou bien, n'ont-ils écrit que pour les étrangers ? On peut bien douter que ces gens illétrés, suivant leurs compatriotes, aient su suffisamment de Grec pour écrire des livres.

Les doutes se renforcent quand on lit des passages comme celui-ci: "Le premier jour des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus: où veux-tu que nous te préparions la pâque?" (Mt 26, 17).
Cette phrase n'a pas de sens, puisqu'au moment où les disciples posent leur question, la pâque est déjà passée. Le premier jour des pains sans levain, on ne peut plus parler de la pâque au futur, puisque ce jour est, en réalité, le lendemain de la pâque et des Juifs ne sauraient se tromper sur la chronologie de ces deux fêtes. (voir Lévitique 23, 6-7 ; Nombre 28,16-18)

Même si on admet que le levain est déjà interdit le jour même de pâque, il reste que le jour de pâque n'est pas appelé premier jour des pains sans levain. Ce nom est déjà reservé pour le jour qui suit la pâque. Et un Juif qui écrit ne peut pas désigner une fête par le nom d'une autre fête. Seul un non-juif peut le faire.

Un autre indice est ce passage absolument étrange dans lequel Jésus dit: "
S'il n'écoute pas l'église, qu'il soit à tes yeux comme un païen et un publicain "
De quelle église parle Jésus ? Y avait-il des églises du temps de Jésus et des apôtres ? Jésus pouvait-il parler d'une chose qui n'existait pas de son temps ?
Ailleurs, il dit à Pierre : "
Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église " ( ). Jésus parle de choses qui ne sont nées et qui n'ont reçu ce nom que longtemps après sa mort.










REACTIONS   01 Commentaire


1.   Bravo bien vu ! Je suis choquée en fait chaque fois que je relis certain passages, comme celui-ci. Je suis choquée chaque fois que je lis "la fête des juifs", au lieu de lire la fête du Seigneur ou du Père. (Dérouler la suite)
Posté par Serena de France le 26/03/2012


 
 Beth Yeshouroun Je vous recommande de visiter le site de la Communaute Beth Yeshouroun

Statistiques


Warning: fread() [function.fread]: Length parameter must be greater than 0 in /srv/disk3/547030/www/beth-yeshouroun.mywebcommunity.org/compteur.php on line 37
 Total Visiteurs:11802
Aujourd'hui : 11
En ligne : 1
Total des pages vues :0
Nombre de hits sur cette Page :