Le choix du conjoint

 •  Comments (0)



Le choix du conjoint est probablement le moment le plus important de la vie. C'est sûrement l'événement le plus fondamental, et le plus difficile à n'en pas douter.

Le Judaïsme prétend qu'à chaque personne correspond un "Zivoug", une âme-sœur. Le Zivoug est la personne "qui nous est destinée" celle avec qui nous pourrons le mieux réaliser le but de notre vie.



Qui doit-on rechercher?

L'homme est tenu de choisir comme épouse, une femme convenable et famille digne. Le Juif possède trois qualités principales: la pudeur et retenue, la miséricorde et l'amour du bien. Celui qui ne possède ces qualités ne mérite pas qu'on s'allie à lui (Talmud Yebamot 71a).

On doit s'efforcer de choisir comme épouse, la fille d'un disciple des sages et marier sa fille à un Talmid 'Hakham (disciple des sages). Dans tous les cas, on ne choisira qu'une fille qui a été éduquée dans la pratique des mitsvot (commandements Divins).

En outre, je dois aussi choisir:

  • Quelqu'un qui me plaît physiquement: La Thora n'encourge pas les mariages qui ne sont pas pleinement désirés des deux côtés. Il n'est donc pas recommandé de choisir quelqu'un qui nous déplaît physiquement. L'attirance physique est importante non seulement pour le plaisir des yeux, mais parce que le rapprochement physique est un aspect fondamental et sacré de la vie. Eh oui, et c'est plutôt important si l'on veut des enfants!
  • Quelqu'un qui sera le père (la mère) de mes enfants: A qui je voudrais que mes enfants ressemblent, dont j'admire les qualités, dont je connais les défauts.
  • Quelqu'un qui sera une aide à mes côtés: Quelqu'un qui sera là, positif, confiant, qui saura m'encourager, non me décourager, et m'aider à dévoiler ma personnalité et à réaliser mon potentiel ainsi que le but pour lequel je suis sur terre. Pas un gourou, mais quelqu'un qui m'accompagne, avec lequel je vais construire des projets communs dans le respect de nos personnalités réciproques. (Ezer kénègdo)
  • Quelqu'un avec qui je partage les buts et les idées fondamentaux: Particulièrement en ce qui concerne le degré d'engagement dans le Judaïsme, ce qui aura un impact décisif sur l'éducation des enfants, des écoles, la ville, le pays où je désire vivre, le choix des vacances, des dépenses, etc. Certains de ces critères, s'ils ne sont pas discutés dès le départ, feront l'objet de sérieux conflits dont le couple ne sortira pas facilement.
  • Quelqu'un qui veut développer la communication dans le couple et aspire à être meilleur: La volonté de s'améliorer est un point capital; il est important, avant le mariage d'avoir compris que tout est à construire, qu'il va falloir apprendre à l'autre qui l'on est (non, il ne va pas le deviner car, non, il n'est pas prophète et non, lire dans les pensées de l'autre n'est pas une preuve d'amour); il faudra le plus vite possible expliquer comment on fonctionne, ce que l'on aime et ce qui nous blesse... Il n'y a pas le choix, on ne peut faire l'économie de dévoiler qui l'on est et de se livrer!
  • Quelqu'un que j'aime: Puisque l'amour se développe encore après 50 ans de mariage et plus, le Judaïsme n'en fait pas une première condition au mariage. La Torah part du principe que si une partie suffisamment grande des points énumérés ci-dessus sont réunis, alors un peu d'amour suffit à se marier, il grandira ensuite.


Comment être sûr que je peux vivre avec lui?

Souvent les jeunes gens, influencés en cela par la culture romantique des nations occidentales, érigent comme but ultime d'une relation la célébration de l'amour. Et l'amour, bien souvent, semble se suffire à lui-même. Il s’alimente de lui-même… tant que le charme subsiste.

Mais, le charme, sa ne dure pas éternellement, et...

Avant de s’abandonner à aimer une personne avec son cœur et de se laisser submerger par un torrent de sentiments qui balaie toute réserve, il faut donc s’assurer que l’on est en mesure d’aimer cette personne «avec sa tête » : que l’on partage des idéaux et des principes sains pour une vie réussie.



Prenez en compte votre ressenti et votre intuition; vérifiez ce que votre corps vous dit:

  • Que dit votre corps, que ressentez-vous? Votre corps est-il plutôt ouvert, tourné vers l'autre, désirant sa présence, sa proximité et son contact, content du temps passé avec lui et en attente de votre prochaine rencontre, ou au contraire votre corps reste fermé, figé, voir en panique lorsqu'il vous touche ou simplement quand il est près de vous ?
  • Passez-vous votre temps à louper ses rendez-vous? Vous surprenez-vous à redouter ses appels? Soufflez-vous quand vous lisez ses sms? Avez-vous envie de le bloquer sur Messenger?


Voici des ressentis et réflexes qui ne témoignent pas de la nécessité de prendre votre temps avant de vous engager:

Il vous demande de vous engager, mais de votre coté, vous ne savez pas quoi penser: Faites-vous confiance, c'est à vos exigences et non aux siennes qu'il faut répondre. Il ne s'agit pas seulement d'être choisie, mais de choisir: ne soyez pas éblouie par le fait de plaire à quelqu'un, ce n'est pas un critère pour choisir un conjoint! Vous-même devez avoir envie de vous lier a lui, en dehors du fait que vous lui plaisez, car plaire n'est pas suffisant, tout comme être aimée n'est pas suffisant pour créer un couple!

Vous avez peur qu'en le/la faisant trop attendre, il/elle se lasse et s'éloigne? C'est vrai que c'est un risque; si vous avez pris un temps raisonnable à essayer de le connaître mais vous n'arrivez pas à vous décider, sachez que, à moins d'être prophète, vous ne pouvez en aucun cas être sûr que c'est la bonne personne. Ces questions peuvent vous aider: Vous-même, recommanderiez vous cette personne à votre meilleur(e) ami(e), à votre proche, à votre fille ou votre fils? (ça, c'est vraiment une question intéressante). Est-ce que les personnes qui le côtoient depuis des années l'apprécient (frères, sœurs, amis) ?



S'il a des enfants, observez son comportement

Vous plaît-il aussi dans son rôle de père, de mère? Aimez-vous sa façon d'être avec ses enfants? A-t-il une manière agréable de leur parler, est-il patient, respectueux. Est-il à la recherche de solutions ou entretient-il les conflits?

Ces questions vous permettront de cerner s'il a le potentiel de réussir une famille recomposée avec vous et quel type de père il sera avec les enfants qui naîtront de votre union.



Vérifier sa relation avec ses parents

Comment se comporte-t-il avec eux? Cela vous plaît-il? Aimeriez vous que vos enfants se comportent avec vous comme lui se comporte avec ses parents? Évaluez la possibilité que cela change.



Évaluer les chances de réussite du nouveau couple que vous vous apprêtez à former

Lister les points que vous n'avez pas encore vérifiés; donnez-vous une date maximum pour le faire afin de ne pas faire traîner un relation qui n'a pas lieu d'être, ou au contraire pour passer à la vitesse supérieure.



Demandez l'avis d'une personne extérieure

Bien que vous soyez le seul à savoir vraiment ce qui est bon pour vous, l'avis d'une personne qui connaît vos qualités et vos manques, qui vous apprécie et veut votre bien peut s'avérer précieuse. Attention, cette personne ne devra pas être en pleine crise de couple et son rôle ne sera pas de casser votre rencontre ou de vous poussez à faire ce qu'elle même n'a pas su faire, mais de vous aider à vous poser les bonnes questions, et ne pas trouver les réponses à votre place.

Si vous n'avez aucune personne telle dans votre entourage, le mieux est bien entendu de consulter un spécialiste de la relation de couple qui a étudié cette discipline et dont c'est le métier. (Un rabin).

Vous: tu veux te marier avec moi, mais tu ne me dis pas que tu m'aimes!
Elle: pourquoi tu me demandes ça? [?]

  • Soit cette femme ne se rend pas compte qu'elle ne vous dit pas des choses importantes dans une vie de couple (dire à l'autre combien on tient à lui, combien il compte, régulièrement, c'est capital) et il va falloir expliquer que, pour vous, c'est important (il faudra sans doute l'aider à s'exprimer mieux et plus souvent)
  • soit vous n'êtes pas au même niveau, et là, il faut vérifier si cela ne vous gène pas, si cela peut évoluer ou si vous ne vous trompez pas de partenaire.
  • soit elle ne vous aime pas vraiment et ne sait pas dire ce qu'elle ne pense pas, dans ce cas, vous vous trompez de partenaire.

Voici des défauts qui ne peuvent que détériorer les relations, même les meilleures. Il est capital de les corriger, surtout s'ils sont responsables de votre divorce précédent, car les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets.

Type de comportement Effet sur la relation de couple et sur votre partenaire
- s'emporter rapidement Il va commencer à vous craindre, ne pas se sentir en confiance, éviter ou redouter de vous parler. Vivre avec quelqu'un qui s'emporte vite donne le sentiment à l'autre que rien de ce qu'il fait, dit ou pense n'est correct.
- être insuffisamment attentionné Lui donne l'impression de ne pas être assez important à vos yeux, de ne pas mériter ou douter de votre amour, de ne pas faire "assez bien".
- humilier, diminuer, critiquer Détruit la confiance en soi et en la relation. Provoque le sentiment de ne pas être quelqu'un de bien et que la relation ferait mieux de se terminer.
- manipuler pour parvenir à vos fins Votre partenaire va être constamment sur ses gardes et ne jamais se détendre puisque à chaque chose que vous ferez ou direz, il se demandera ce qu'il y a "derrière" [?]
- rester dans le vague Provoque la plupart des malentendus dans les couples. Soyez toujours très précis quand vous énoncez quelque chose [?]Rabbi Hillel disait: "Ne vous habituez pas à vous exprimer de manière obscure dans l'espoir d'être compris plus tard". Evitez au maximum les situations floues. Après un appel, dites-lui qui vous appelait et ce dont vous avez parlé. Expliquez-lui vos rapports avec les personnes que vous fréquentez, etc.
- rendre jaloux, même dans le but de "pimenter" la relation Rend la relation totalement insécurisante, introduit dans l'esprit de l'autre des idées et possibilités dramatiques. Détruit l'amour
- ne pas faire ce que vous promettez Empêche l'autre de se projeter dans le futur, de s'imaginer faire des choses avec vous; entretien le doute, empêche de construire la relation
- ne pas écouter, interrompre Empêche l'autre de se sentir important et cher a vos yeux. Donne la sensation que seul ce que vous croyez est juste et bon. Dessèche la relation, éloigne de vous.


En règle générale, il n'est pas réaliste de se dire, au début d'un relation en tous les cas, que l'autre va changer.



Des doutes si c'est la bonne personne?

Dans la plupart des cas, il s’agit d’une réaction tout à fait saine. Nous ne sommes pas des prophètes pour savoir ce que le destin nous réserve. Nous prenons nos décisions sur la base de ce que nous voyons devant nous et sur les conseils que nous recevons de la part de nos aînés et amis qui ont plus de sagesse que nous. Mais nous ne sommes que des êtres humains et donc nous ne pouvons jamais être sûrs à 100%. Il reste toujours une place pour le doute.

Ceci étant dit, il se peut que vos doutes soient fondés. Si vos hésitations sont dues à de vrais problèmes qui surgissent entre vous et votre fiancé plutôt qu’à un légitime sentiment d’impuissance face au mystère du destin, alors vous avez raison de vous faire du souci. Peut-être avez-vous réellement fait une erreur. Dans ce cas, il serait préférable de s’en rendre compte dès maintenant et d’agir en conséquence.

Mais comment savoir si vos inquiétudes sont réellement justifiées ou s’il s’agit simplement du doute inhérent à la condition humaine ?



Voici quelques suggestions pour parvenir à faire la part des choses :

- Vos doutes sont-ils plus forts lorsque vous êtes loin de votre fiancé ou bien lorsque vous êtes près de lui ? Si vous vous sentez à l’aise et en confiance lorsque vous êtes ensemble et ce n’est que lorsque vous êtes seule la nuit que le doute vous hante, il est probable que le problème n’existe que dans votre imagination. Mais si votre angoisse redouble lorsque vous êtes avec lui, si c’est sa compagnie qui ébranle votre confiance en un avenir commun, il y a bien là matière à s’inquiéter.

- Avez-vous des inquiétudes spécifiques ou seulement générales ? Pouvez-vous exprimer la teneur de vos doutes avec précision (« Il ne me traite pas toujours avec respect », « Je ne suis pas sûre qu’il soit franc avec moi ») ? Si tel est le cas, il faut aborder ces problèmes sans plus attendre. Mais si vous ne pouvez exprimer qu’une préoccupation qui pourrait s’appliquer à tout le monde (« Comment puis-je être sûre que nous n’allons pas en avoir assez l’un de l’autre ? », « Et si je rencontrais quelqu’un de mieux ? »), alors il vous faut passer outre ces doutes, car ils seront là quelle que soit la personne que vous projetterez d’épouser.

S’il y a de vrais problèmes, affrontez-les. Mais si le problème réside dans la confusion qui découle des limitations de l’être humain, alors c’est très bien ! Si nous étions des êtres parfaits, nous pourrions prendre des décisions en ayant conscience de ne pas commettre d’erreur. Mais alors, en tant qu’êtres parfaits, nous n’aurions pas besoin de quelqu’un à aimer. Si l’amour est tellement puissant, c’est précisément parce qu’il exprime le fait que, dans l’essence de notre humanité, nous sommes fragiles et vulnérables et que nous avons besoin l’un de l’autre. C’est lorsque vous êtes prêt à affronter cette fragilité que vous êtes véritablement libre d’aimer.

Lorsque l’on s'engage, on ne se transforme pas instantanément en une personne patiente, joviale, mature et responsable. Il vous faut travailler à cultiver de saines habitudes dès maintenant.



Gestion des conflits

Des conflits surgiront inévitablement, ce n'est pas un problème, le problème commence lorsque nous n'arrivons pas à les gérer de la bonne façon.

Il nous arrive inévitablement à tous de blesser des gens, parce qu’il nous est impossible de répondre à tous leurs besoins ou de toujours savoir comment les satisfaire. Et nous avons tous des habitudes agaçantes pour les autres. Si vous faites malencontreusement de la peine à votre conjoint, dès que vous vous en rendez compte ou, s'il vous le fait remarquer, excusez-vous immédiatement en disant « Je suis désolé(e). Je n’avais pas l’intention de te faire de la peine. »



La critique, les soupçons

La critique, le manque de confiance détruisent l'amour.



Montrer son amour

La réussite du mariage exige un travail constant des époux visant à révéler leur amour et à trouver l'un dans l'autre la source de leur joie. Aimer, mais ne pas le montrer ni l'exprimer est insuffisant et occasionne la souffrance. L'amour doit être démonstratif et se révéler par des paroles, des actions et une attitude appropriée.

C'est dans l'expression de son amour qu'une femme est vraiment considérée comme épouse, et il faut que cet amour et ce désir soient exprimés clairement! Par la parole et par le geste. Tout dépend donc d'elle.



Providence divine: D-ieu se joindra à vos efforts.

Un foyer est une relation de confiance. Mari et femme se font une confiance mutuelle pour donner de leur force afin d'aider l'autre à réaliser leur but. Mais ils font aussi confiance en la Providence.

Ainsi explique le Maharal (Beer Hagolah 83:93): soyez conscient que le lien qui unit l'homme et la femme dans chaque couple a le potentiel d'être unique et fort: parce que c'est Dieu qui rassemble les moitiés d'âmes lors du mariage, et que son Nom est placé en eux.

Cette explication du Maharal est sublime: en effet, les couples ont tendance a oublier, qu'au delà de tout, ils ont le potentiel de construire un lien fort et qui va les booster toute leur vie durant, transformant leur quotidien, leur donnant de la force et de la joie. Nous ne sommes pas seuls, nous sommes poussés et aidés par Dieu qui n'a prévu que le Bien pour chaque couple: il n'existe aucun destin que l'être humain seul, ne puisse changer; et a fortiori quand nous sommes deux et que nous avons la volonté d'aller bien et de nous aimer! alors, rien ne résiste et tout est possible.



 
 Beth Yeshouroun Je vous recommande de visiter le site de la Communaute Beth Yeshouroun

Statistiques


Warning: fread() [function.fread]: Length parameter must be greater than 0 in /srv/disk3/547030/www/beth-yeshouroun.mywebcommunity.org/compteur.php on line 37
 Total Visiteurs:2532
Aujourd'hui : 3
En ligne : 1
Total des pages vues :0
Nombre de hits sur cette Page :