Faut-il manger de tout ce qui se vend au marché?

 •  Comments (0)



Dans la Bible, on voit que Dieu a donné de nombreux interdits alimentaires. D'ailleurs, le tout premier précepte que Dieu a donné à l'Homme (d'après le sens littéral de Genèse) était lié à l'alimentation: "L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras." La violation de ce précepte a apporté la mort. (Ge. 2, 16-17).

Plus tard, Dieu va autoriser l'Homme de manger des animaux, mais va néanmoins lui interdire formellement:
1. De manger du sang (Ge. 9,4; Lev. 3,17; Lév. 7, 26; Lév. 17,14; Lév. 19,26; De. 12,23)
2. De manger les animaux classés impurs ou ayant certains défauts (Lv 11,1-47 et Dt 14,3-21)
3. De manger le chevreau dans la lait de sa mère (Ex. 23,19; Ex. 34,26; De. 14,21), que nos maîtres ont traduit par l'interdiction de consommer en même temps de la viande et du lait
4. De manger des fruits avant qu'ils deviennent propres à la consommation, cad avant leur 5e année (Lév.19,23-25)

Certains de ces interdits sont répétés avec force à travers la Bible: "J'ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées; ... Mangeant de la chair de porc, Et ayant dans ses vases des mets impurs; De pareilles choses, c'est une fumée dans mes narines, C'est un feu qui brûle toujours." (Es. 65, 2-5)



Pourquoi ne faut-il pas manger ces choses?

"Ne rendez point abominables vos personnes" (Lév. 11,43); "Vous vous sanctifierez car Je suis saint" (Lév. 11, 42): "Ne faites point du mal à vos âmes"" (), etc.

Mais, ce que je mange peut-il réellement nuire à mon âme? Si la Torah le dit, c'est que la réponse est oui.

On sait que l'homme est essentiellement ce qu'il mange. Puisque ce que je mange rentre en moi et une bonne partie se transforme et devient moi. Si donc qqn dit que ce n'est pas ce qui va dans le ventre qui tue l'homme, ou qui souille l'homme, on sait que c'est faux, parce que, s'il y a des nourritures qui peuvent faire du mal au corps, empoisonner le corps, de même, il y a des nourritures qui peuvent faire du mal à l'âme.


Et d'où voit-on qu'il y a un lien entre ce que l'on mange et son âme? C'est que, si l'on cesse de manger, notre âme va quitter notre corps, on va mourir. Donc, la nourriture permet à notre âme de rester dans notre corps, ce qui veut dire que notre âme est sensible à la nourriture que nous mangeons.

Autre preuve, quand j'ai faim, certaines fonctions de mon âme sont atténuées, sont affaiblies, par exemple, je ne pense plus bien (la pensée est une fonction de l'âme, pas du corps), et puis dès que je mange, avant même que le corps ait eu la possibilité de profiter de cette nourriture par la digestion, etc., mon âme se renforce aussitôt. De même, quand je bois de l'eau, mon âme s'apaise et se renforce, ou quand je bois du vin, mon âme s'échauffe, etc., Dans tous ces cas, on voit bien qu'il y a un lien entre mon âme et ce que je consomme .

Nos maîtres expliquent que le danger de consommer du sang, c'est que puisque la vie se trouve dans le sang, donc, la vie du porc se trouve dans son sang, la vie du chien se trouve dans son sang, etc. Et lorsque tu vas manger un animal avec son sang, tu introduis en toi une partie de sa vie.




Pourquoi mangeons-nous?

Bien que la nourriture joue concrètement ce rôle aussi, Il semblerait bien que la raison principale de l'alimentation n'est pas de maintenir la vie. Car, Dieu aurait bien pu créer des hommes qui n'aient pas besoin de manger, comme les anges ne mangent pas, et pourtant vivent aussi.

Dans notre monde, il y a quatre règnes: minéral, végétal, animal et humain. Pourquoi les trois règnes supérieurs s'alimentent, à la différence du dernier (minéral) qui lui, ne s'alimente pas? Parce que le fait de manger consiste surtout à élever les règnes inférieurs vers les règnes supérieurs, cad, transformer ce qui est bas, en l'élevant et en le faisant remonter vers ce qui est haut.

Ainsi, le végétal élève le minéral dont il se nourrit, l'animal élève le minéral et le végétal dont il se nourrit, et l'homme élève les trois premiers dont il se nourrit également.

Et voila comment tous les règnes inférieurs sont élevés et se retrouvent dans l'humain, et grâce à cette nourriture, l'humain va se remplir de forces et d'énergies pour faire ce pourquoi il est sur terre, et c'est là que toute l'existence prend son sens. Car, dans le fait même de manger, on retrouve déjà tout le sens de l'histoire humaine qui est, comment faire passer le monde du bas vers le haut en le transformant étape par étape.




Quel est le risque de manger ce qui est interdit?

La Torah l'explique déjà de différentes manières: on se souille, on fait du mal à son âme, etc.

Nos maîtres expliquent aussi à un niveau profond que, quand tu manges un animal, il va se produire que, soit c'est toi qui élèves l'animal, soit, c'est toi qui descends au niveau de l'animal.

Or, la majorité des gens qui mangent ne réussissent pas à transformer positivement, à élever ce qu'ils mangent, et c'est eux qui descendent au niveau de ce qu'ils mangent.

Et on comprend peut-être aussi la raison pour laquelle Dieu ne nous a autorisés à manger de la viande que tardivement. Et même dans cette viande, Il a fait une sélection de ce qu'on peut manger et de ce qu'on ne doit pas manger. Pourquoi? Parce qu' il y a, en réalité, des animaux que, de toutes façons, pour le moment, l'homme est absolument incapable d'élever. Et c'est des animaux tels que, il vaut mieux que les humains ne descendent pas jusqu'à eux.

Dieu te dit, si tu veux absolument manger de la viande, mange le mouton parce que, même si tu ne réussis pas à l'élever parce que tu ne t'y es pas bien pris et que toi tu es descendu au niveau du mouton, c'est moins grave pour mon monde que tu deviennes un mouton, ou une biche, ou une vache, que si tu devenais un tigre ou une souris, ou un serpent, etc., ça, ça peut détruire mon monde. Par conséquent, ne mange ni tigre, ni porc, ni souris, etc. Vous remarquerez que les animaux autorisés sont des animaux pacifiques, qui n'attaquent pas d'autres animaux, ou qui ne sont pas nuisibles.

D'où peut-on voir de façon claire ce que j'explique que l'homme est capable, s'il n'arrive pas à élever le règne animal, de descendre jusqu'à lui? On connaît tous ce phénomène de la femme enceinte qui mange par exemple le serpent, et son enfant naît avec des attributs d'un serpent? Evidemment, la maman n'a pas pu élever le serpent, et forcément, c'est elle qui descend au niveau du serpent, et puisque son enfant mange ce qu'elle mange, lui qui est encore si fragile, parfois, jusque dans son corps, il va descendre au niveau du serpent.

Et on finit par voir que, de même que le péché qui a plongé l'humanité dans sa chute et qui a emmené la mort était la violation d'un interdit alimentaire (l'arbre du jardin qu'il ne faillait pas manger), de même, de nos jours, la violation d'autres interdits alimentaires continue d'être la cause, sans que les gens le sachent, de la dégradation constante des mœurs, de la vie, de la morale, etc., dans la société.

La propagation du Christianisme dans nos sociétés Africaines aurait du s'accompagner d'une amélioration du sens moral. Mais, que voit-on? Nos sociétés, au contraire, se sont perverties. La solidarité qui existait entre les hommes a disparu, l'égoïsme et la méchanceté se sont renforcés. On a même perdu le sens des valeurs, ce qui était mal est devenu bien à nos yeux (débauche, homosexualité, etc.). La sorcellerie s'est abrutie au point que les parents tuent leurs propres enfants en sorcellerie, comme le porc ou le chien qui mangent leurs propres enfants aussi, alors qu'il n'y a pas très longtemps, ceux qui avaient des pouvoirs surnaturels s'en servaient pour veiller sur leurs villages et apporter des solutions aux problèmes.

Le Christianisme n'enseigne pourtant pas à faire la mal. Pourquoi donc le mal s'est accentué malgré la haute éthique prônée par le cette religion? Parce que le Christianisme a fait l'erreur d'inventer les versets suivants:

  • Mangez de tout ce qui vend au marché
  • Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme
  • Tout est pur pour celui qui est pur
  • Etc.

Pourtant, il est évident que nous ne serons jamais aussi purs que Moïse ou David ou Salomon, etc., qui ont scrupuleusement respecté les règles alimentaires de la Torah.

Ces versets ont donc fait un grand mal à la société et rendent tous les efforts pour moraliser la société absolument vains. Car, il est bien inutile d'enseigner l'honnêteté à une souris, puisque c'est sa nature de voler, ou bien le végétarisme à un lion, puisque c'est sa nature de manger de la viande, ou encore de prêcher la paix à un tigre, puisque c'est sa nature d'être agressif, ou d'enseigner la propreté à un cochon, etc.

De la même manière, une personne qui mange ces choses ne pourra pas s'empêcher de se comporter d'après leurs attributs. Par exemple, celui qui mange du cochon va acquérir des attributs du cochon qui seront chez lui une nature, et non simplement un caractère qu'on peut changer. Ainsi, s'il est sorcier, il pourra manger ses propres enfants sans difficulté, comme le cochon.

C'est la raison pour laquelle on peut observer que, même ceux qui enseignent ces valeurs n'arrivent pas à être des modèles. Et on retrouve des pasteurs qui prêchent contre l'adultère, le vol, etc., et qui pratiquent pourtant ces choses. Il ne peuvent pas faire autrement. Tant qu'ils mangent mal, ils ne pourront pas cesser de se comporteront mal.

Si donc vous voyez un homme qui a un défaut qu'il n'arrive pas à corriger même lorsqu'il essaie sincèrement, alors, le problème se trouve très certainement dans ce qu'il mange.




Qu'apporte le respect des lois alimentaires de la Torah à l'Homme?

Nos maitres expliquent que chaque chose dans ce monde a un Shoresh (une racine spirituelle) en haut. Et donc, quand je mange un aliment, je ne me bourre pas seulement le ventre, je ne nourris pas seulement mon corps. En réalité, mon corps va récupérer les énergies matérielles contenues dans les aliments que je mange (les vitamines, etc.), mais au même moment, je me connecte aussi à sa racine spirituelle, et mon âme va récupérer les énergies spirituelles qui se trouvent dans les mêmes aliments et qui vont alimenter mon âme et l'influencer. (C'est cela l'une des explications du verset: "...Il t'a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n'avaient pas connue tes pères, afin de t'apprendre que l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit aussi (au moment où il mange du pain, puisque c'est le contexte du verset) de ce qui sort de la bouche de l'Eternel." - De. 8,3)

Que signifie ce qui sort de la bouche de Dieu? Nous savons que Dieu a insufflé son souffle dans la création entière, ceci est dit essentiellement au sujet de l'homme comme il est dit que Dieu a insufflé en l'homme un souffle de vie, mais en réalité, ce souffle se propage au niveau de toute la création, et il y a une allusion à ceci dès le premier jour de la création, au moment où il est dit: véroua'h Elohim mekhakefet al penei hamayim, et le souffle Divin planait sur les eaux, le souffle Divin est le souffle de vie qui va, dans l'homme, être appelé Neshama et qui, dans le monde est appelé roua'h, et qui, dans le verset, est appelé ce qui sort de la bouche de Dieu.

Donc, dans la nourriture, il y a ce qu'on appelle dans le langage des maîtres des secrets, une étincelle Divine, cette étincelle Divine peut se libérer pour alimenter l'âme (ce n'est néanmoins pas automatique, cela nécessite de prononcer les bénédictions appropriées avant et après..)

Et chaque aliment a sa propre énergie. Par exemple, le vin, c'est la Binah (l'intelligence), donc, le vin renforce l'intelligence, l'huile d'olive, c'est la Hokhma (sagesse), donc l'huile d'olive renforce la sagesse et donc la mémoire, etc.

En réalité le choix de l'alimentation Kasher est valable pour tous, Juifs et non Juifs, car, de même que le corps a besoin d'un nourriture qui lui convient, l'âme aussi a besoin d'une nourriture qui lui convient, si tu présentes à l'âme une nourriture qu'elle ne peut manger, automatiquement, elle va se fermer. Et le Maître du monde qui a tout créé, nous a mis en évidence avec les lois alimentaires, ce que l'âme peut digérer, et ce que l'âme ne peut digérer.



Conclusion

Tout n'est pas pur pour celui qui est pur. Si vous consommez une nourriture abimée (par exemple, qui est restée des jours sans être réchauffée et qui est en décomposition) vous aurez beau la sanctifier, vous aurez mal au ventre. De même, si vous vous amusez à manger une nourriture que Dieu a interdite sous prétexte que vous êtes pur et qu'elle sera donc pure pour vous, vous portez gravement atteinte à votre âme et par là-même, à toute la société.




 
 Beth Yeshouroun Je vous recommande de visiter le site de la Communaute Beth Yeshouroun

Statistiques


Warning: fread() [function.fread]: Length parameter must be greater than 0 in /srv/disk3/547030/www/beth-yeshouroun.mywebcommunity.org/compteur.php on line 37
 Total Visiteurs:2532
Aujourd'hui : 3
En ligne : 1
Total des pages vues :0
Nombre de hits sur cette Page :